Le 25 novembre 2016 à 20h45

Voix de femmes Séfarades

Eglise Saint-Saturnin à Ayguesvives

De l'Andalousie à l'Orient, le chant des femmes Séfarades

Avec:

Naïma Chemoul et Sandra Hurtado-Ròs : chant

André Rochard : vièle, oud, guiterne, nei

Thierry di Filippo : oud, guitare

voix-de-femmes-sefarades

Les romances séfarades en ladino expriment la nostalgie de l'Espagne après l'exil de 1492. Chantées en langue judéo-espagnole, mélange de Castillan et de quelques mots d'Hébreu, elles s'apparentent à la poésie médiévale espagnole des 11ème et 12ème siècles. La forme et la langue n'ont pas été définitivement fixées à ce moment-­là puisqu'elles ont été transmises oralement et modifiées par les influences musicales des pays méditerranéens dans lesquels elles ont continué à être chantées durant des siècles. La plupart de ces mélodies sont des chants de femmes.

Naïma Chemoul explore ses origines, celles des femmes séfarades. Elle chante en Hébreu le répertoire liturgique traditionnellement réservé aux hommes. Renouvelant ainsi la tradition, elle apporte sa voix de femme à ces poèmes mystiques de l'âge d'or de la poésie médiévale hébraïque andalouse.

Dans un florilège de romances séfarades en ladino Sandra Hurtado-Ròs recrée les liens indispensables entre ces cultures et offre un grand moment de partage. Sandra enflamme ces chants séfarades et, avec sa passion intense pour la mélodie, elle nous offre dans la clarté diaphane de son timbre de voix le chant profond de son Andalousie natale.

 

Programme:

Ay Linda amiga (anonymes Ladino)
Cincos años de amistad
Im Nin Alu (Piyut yéménite, Shalom Shabazi)
El Adon (Piyut anonyme, XIe s)
Bre sarica (anonyme Ladino)
Bat Ahouvat (Bakacha, XIIe s.)
Macico de rozas (anonymes Ladino)
Yo me levanti un lunes
Deror Ykra (Piyut yéménite, Dunash Ben Labrat Xe)
Shabehi Yerushalaïm (Psaume de David)
Durme durme (anonymes Ladino)
Morena
Instrumental Madre de la gracia
Avdei Zman (Yehuda Halevy XIe s.)
Una tarde de verano (anonymes Ladino)
Scalerica de oro

Tarifs : 10 € et 8 €

En partenariat avec le 11e festival « Les Troubadours chantent l’Art Roman » (voir le site)